Quatuor Wassily

Quatuor Wassily

 

Ce qui caractérise le Quatuor Wassily, de prime abord, c’est la belle homogénéité de l’ensemble et la recherche du beau son. Par ailleurs chaque musicien (Antoine Brun et Marine Faup-Pelon violons, Dominik Baranowsky alto et Raphaël Ginsburg viloloncelle) sait faire valoir sa partie quand il le faut, avec musicalité et intelligence, et sait s’effacer, tout en étant présent et attentif, pour soutenir celui qui détient momentanément le fil du discours.

Le programme choisi pour le concert du 21 janvier 2018 à Ville d’Avray a permis aussi au Quatuor de mettre en valeur un très large éventail de nuances allant du son le plus imperceptible à la déclamation la plus tonitruante. Si la plupart des œuvres classiques n’en demande pas tant pour déployer leurs qualités de style et d’écriture, certaines, plus que d’autres, peuvent bénéficier de cette diversité de contrastes qui les rend plus proches de nous, plus modernes, plus universelles, plus intemporelles, plus attrayantes : ce fut le cas pour le quatuor op.20 n°2 de Haydn qui ouvrait le concert, qui se prête très bien à cette vision et qui, sans cet apport dans les contrastes, pourrait paraître un peu long à notre entendement dans la société toujours pressée et impatiente qui est la nôtre.

Les quatuors de M.Ravel et de J-L.Petit, ainsi que les Trois pièces de Stravinsky jouées en bis bénéficièrent des mêmes qualités d’interprétation et furent accueillis par une ovation du Public sans retenue.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×