Pascale Jeandroz

Pascale Jeandroz

 

C’est assurément une excellente initiative de faire participer des élèves de conservatoires à la présentation en public d’un opéra, ce qui n’exclut pas les traditionnelles auditions de classes mais les complète par une action commune regroupant l’ensemble des moyens vocaux et instrumentaux dont dispose une école.

C’est ce qu’a fait la chef d’orchestre et de chœur Pascale Jeandroz le 3 décembre 2016 en la salle Olympe de Gouge avec les élèves des conservatoires du 8ème et du 11ème, soutenue en cela par ses autorités de tutelle de la Ville de Paris.

Remarquons que la salle, si elle est spacieuse, n’est pas des plus propices à l’accueil de telles manifestations lyriques ; c’est « la salle polyvalente » qui représente une spécialité française issue d’un désir politique de vouloir contenter tout le monde au moindre coût mais qui, en réalité, ne peut tenir compte de la spécificité des manifestations qu’elle accueille qui sont aussi éloignées qu’un évènement sportif d’un évènement culturel. Mais c’est toujours un peu mieux qu’un auditorium de conservatoire dont aucun, à Paris, ne dispose d’une scène spacieuse avec des dégagements et d’une salle pouvant accueillir un large public, sans parler de la qualité de leurs acoustiques.

JeandrozPascale Jeandroz, dans son initiative, aurait pu choisir comme support à son projet un opéra germanique ou italien, répertoire qui constitue la majorité des programmations des théâtres lyriques en France. Je lui rends hommage de n’avoir pas suivi cette tendance commerciale en choisissant une œuvre incontestable de notre patrimoine : la « Carmen » de Bizet dont on ne se lasse pas d’apprécier toutes les qualités déployées par son auteur, sa musicalité très française, son imagination et l’adéquation de sa Musique au Texte qui sont une véritable réussite.

Pascale Jeandroz s’est montrée très attentive à la précision et à l’homogénéité tant de l’orchestre, des chanteurs solistes que des choristes, en veillant attentivement à toutes les entrées et à la mise en place des ensembles. Elle possède véritablement son métier de chef, ce qui, joint à l’intelligence de son initiative, lui confère une place incontournable dans la vie musicale.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×