Micheline Grancher

Hommage à Micheline Grancher

Concert d'hommage à Micheline Grancher

 

La première manifestation de la toute nouvelle « Association des Amis de Micheline Grancher » (AAMG), s’est déroulée dans le cadre de l’Association des Concerts de Ville d’Avray le 1er février 2015 au Château de Ville d’Avray.  Ce fut un grand succès.

Cette association (http://www.michelinegrancher.sitew.fr  -  mél : aamg@cantabile.pro  ) a vu le jour après le décès de M.G. en mars dernier, à l’initiative de quelques-uns de ses anciens élèves d l’ENM de Ville d’Avray rassemblés autour de Marie-Catherine Laurès.

On se souvient que Micheline Grancher faisait partie de la troupe de l’Opéra de Paris quand son nouveau directeur, Rolf Liebermann, décida de la dissoudre. La plupart de ses membres, qui par ailleurs, parallèlement à leurs obligations contractuelles à l’Opéra, menaient une carrière internationale, durent donc se reconvertir, notamment dans l’enseignement ; et c’est ainsi que MG se retrouva professeur de chant à Ville d’Avray. Elle n’a pas pris sa nouvelle fonction à la légère car elle avait un don inné pour transmettre son savoir acquis sur toutes les scènes lyriques de la planète.

Ce sont donc six de ses anciens élèves qui ont réalisé ce programme d’hommage, donnant un aperçu – et de la technique vocale qui leur a été inculquée, - et de l’esthétique musicale qui était particulièrement à l’honneur dans cet enseignement, représentée notamment par la mélodie française et par la création, sans négliger naturellement tout le répertoire lyrique si divers et si riche.

Pour débuter le concert Marie Catherine Laurès interprète Chausson avec une voix délicate remplie d’émotion retenue. Puis c’est le tour de Sandrine Lebec qui déploie tout son talent dans Rosenthal, Puccini et Delibes, avec une belle assurance appuyée sur une palette vocale étendue. Ensuite Elisabeth Duchêne développe sa voix puissante et colorée dans Duparc et Gounod tandis que Thierry Tastet fait revivre avec beaucoup d’esprit et un sens inné du comique la  célèbre « Baleine » de Prévert-Kosma, accompagné par Vanessa Sans Filippo. Nathalie Pannier, accompagnée par Megumi Saïta, apporte à la soirée une touche d’actualité en interprétant trois mélodies de Bernard de Vienne présent dans la salle, et le concert prend fin avec Poulenc et Debussy par Marie-Catherine Laurès.

La partie d’accompagnement, tenue avec un grand art  par Jean-Michel Louchart, plongea le public dans l’atmosphère de la classe de MG, elle qui appréciait tant la prévenance et l’attention avec laquelle le pianiste répondait à toutes ses recommandations.

Cette première réussite de l’AAMG est de bon augure pour la suite de ses activités. Il est à souhaiter qu’elle puisse rencontrer des interlocuteurs aussi compétents et accueillants que le sont les dirigeants de l’ACVA, Jean Guelpa son Président et Jean-Marie Cottet son Directeur Aristique.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site