Marie-Christine Millière et Brigitte Trannoy

Marie-Christine Millière

 

Programme des plus originaux proposé par la violoniste Marie-Christine Millière accompagnée par Brigitte Trannoy (cf.plus haut) au Château de Ville d’Avray dans le cadre de l’Association des Concerts dirigée par Jean-Marie Cottet (28 mai 2011).

 

Pour commencer « Nigun » d’Ernest Bloch, sorte de rhapsodie judaïsante faisant le pendant des œuvres pour violon d’Enesco basées sur le folklore de Transylvanie qu’affectionnait particulièrement Jehudi Menuhin. Ce répertoire très fantaisiste convient à merveille à la violoniste qui sait en relever toute la saveur et donner à ces musiques d’Europe de l’Est le caractère « bohémien » très prononcé qui leur convient, avec la sonorité ample et chaleureuse qu’on lui connait.

 

Le concert prit fin dans la même atmosphère avec les « Airs Bohémiens » de Sarasate.

 

Entre ces deux piliers la sonate violon piano de Jean Cras nous plonge dans la musique de salon « à la française » d’une époque révolue où l’on se réunissait entre amis pour faire un bridge ou une séance de musique de chambre entre musiciens amateurs. C’est dans cette ambiance que sont nées de nombreuses œuvres de notre répertoire et non des moindres. Cette sonate inédite de Jean Cras n’a pas à pâlir devant la très connue « sonate de Franck » qui pourrai lui avoir servi de modèle tant dans l’écriture du violon que dans celle du piano, mais avec un caractère personnel très différent et très attachant. Elle devrait faire partie du répertoire de tout violoniste quelque peu soucieux d’élargir son horizon.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site